Elementor #6789

C’est dans le cadre d’un évènement organisé par l’office du tourisme de la province
du Yunnan que le Bureau de Représentation Commerciale du Yunnan a apporté son
soutien. Aujourd’hui, 1er février 2024, à 9 jours de la fête du
Nouvel An marquant l’entrée dans l’année du dragon, quelques convives ont pu
assister à l’interprétation d’un dialogue mêlant savoir-faire et art de vivre,
un langage commun aux deux pays. Le chef étoilé au guide rouge depuis
maintenant 17 ans, Régis Douysset, maître à bord de l’Escarbille nous a fait le
plaisir de mettre à l’honneur quelques champignons issus de la province du
Yunnan. 

Madame Li Xue, directrice du Bureau de Représentation Commercial de la Province du
Yunnan en France a pris la parole pour présenter à tous la province ainsi que
son enthousiasme pour les coopérations entre le Yunnan et la France. Ce
discours introductif fut suivi par le chef Régis Douysset qui fit part aux
convives de ses inspirations, tantôt culturelles, tantôt gustatives pour la
réalisation d’un plat aussi singulier que celui qu’il nous présenta à cette
occasion. Son érudition et sa connaissance de la cuisine furent mis à
contribution pour trouver un accord de saveur parfait pour les champignons. La
morue et la spirule sublimèrent les champignons venus de la province dont le
nom signifie littéralement « Au sud des nuages ». Un nom aussi
poétique ne pouvait s’accompagner que d’une singularité et d’une richesse
culturelle tout aussi unique. Avant de passer à table, fidèlement à l’étiquette
chinoise, ç’eut été le moment de déguster le thé. Alain Abbes du Bureau de
Représentation Commercial de la Province du Yunnan a effectué, sur fond d’un
morceau de guqin, une cérémonie de thé qui captiva les observateurs. Il
s’agissait d’un thé noir en provenance de la ville yunnanaise de Jinping appelé
en chinois (
红茶) pour
la couleur sombre de sa liqueur après infusion. Avec le set de cérémonie du thé
confié par la célèbre marque de thé Dayi
大益茶, ce fut une réussite. Monsieur Handa Cheng, auteur de
l’ouvrage « le guide de la cuisine chinoise » présenta son livre ainsi que
son enthousiasme pour l’accroissement des contacts entre la Chine et la France,
sur un terrain dont tous deux parlent la langue, la cuisine… Le repas concocté
par le chef a régalé toute la table qui découvrait le fruit de la coopération
entre deux pays à travers un tableau exécuté de main de maître. Aussi
esthétique que bon, les assiettes retrouvèrent bientôt leur couleur blanche
originelle, immaculée, tandis que la composition de l’étoilé disparaissait.

Afin de remercier le chef pour son interprétation réussie de l’amitié franco-yunnanaise, le bureau a tenu à lui offrir de l’huile de camélia, huile dont les bienfaits sont vantés en France et employée au Yunnan pour cuisiner à haute température tout en réduisant le cholestérol de ses consommateurs. Le Bureau lui a également offert du riz rouge, un cultivar local, cultivé à la main par certaines minorités du territoire et plébiscité en Asie pour son goût et son intérêt médicinal. Peut-être ces deux cadeaux de riz rouge et d’huile de camélia inspireront-ils de nouvelles créations biculturelles.

发表评论

您的电子邮箱地址不会被公开。 必填项已用 * 标注