Une biodiversité unique

Le Yunnan est la province de Chine qui compte la plus grande diversité d’espèces végétales et animales et on la surnomme en ce sens le « royaume de la faune et de la flore ». On y compte pas moins de 162 réserves naturelles protégées pour une couverture de 50% du territoire par des fôrets tropicales.

On trouve au Yunnan 1737 espèces de vertébrés, 793 espèces d’oiseaux, 366 espèces de poissons, 143 espèces de reptiles, 102 espèces d’amphibiens et plus de 10 000 espèces d’insectes. Parmi elles, nombreuses sont les espèces rares et protégées endémiques du Yunnan. On compte par exemple 146 espèces d’oiseaux protégées et 146 espèces dont la protection est classée au « premier rang national ». L’éléphant d’Asie en fait partie et en Chine, on ne peut le trouver que dans la province du Yunnan. Braconné pour sa chaire, sa peau et son ivoire, mais aussi menacé par la disparition de son habitat naturel, il est une espèce centrale dans les politiques de sauvegarde de la biodiversité en Chine, et ce notamment dans la forêt tropicale de Xishuangbanna. La Fondation pour la Conservation de la Forêt Tropicale de Xishuangbanna est particulièrement active à ce sujet et celle-ci recherche constamment des partenaires et des financements.

asia, wildlife, wild
orchid, tropical, tropics

Il pousse au Yunnan des végétaux très divers : tropicaux, subtropicaux ou encore tempérés, et ceux-ci sont répartis sur la totalité du territoire de la province. Certaines espèces sont endémiques, d’autres considérées comme dérivées ou exotiques, utilisées pour la médecine, pour l’ornementation, pour la cuisine ou simplement présentes à l’état naturel. On y trouve plus de 50% de la flore de Chine et 162 réserves naturelles protégées. La province est considérée comme un véritable jardin naturel et cette richesse est largement protégée par de multiples projets  nationaux comme internationaux. Certaines fleurs du Yunnan se retrouvent aussi en France : orchidées, camélias, roses, narcisses, azalées et bégonias, mais d’autres sont très rares comme la fritillaria delavayi, qui pousse aux alentours de 4000m d’altitude. Utilisée en médecine traditionnelle chinoise, elle est une plante peu commune et extrêmement bien camouflée, ce qui fait toute sa richesse.

 Contactez-nous pour soutenir l’activité de la Fondation pour la Conservation de la Forêt Tropicale de Xishuangbanna

Ou téléchargez notre présentation pour en savoir plus sur les éléphants d’Asie

Le Bureau de Représentation de la province du Yunnan en France(Paris)

Un pont entre le Yunnan et la France