COP15 à Kunming

La 15ème Conférence des Parties (COP) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) se tiendra à Kunming dans la province du Yunnan du 11 au 24 octobre 2021. Initialement prévue en 2020 celle-ci a été repoussée à de multiples reprises en raison de la pandémie de Covid-19, mais les dates d’octobre 2021 semblent être définitives. Kunming a été choisie pour cette conférence d’ampleur internationale notamment en raison de la biodiversité unique et très riche que la province présente, mais aussi car celle-ci est très tournée vers la protection de cette biodiversité.

Sous l’égide des Nations Unies, la conférence se penchera sur le déroulement et les résultats du Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 et tentera de mettre en place un feuille de route pour l’après-2020. Elle évoquera également plusieurs sujets connexes relatifs à la protection de la biodiversité notamment le renforcement des capacités localement et la mobilisation des ressources dans cet objectif.

La protection de la biodiversité inclue une multitude d’enjeux et d’actions comme la protection des habitats naturels, de la qualité des eaux, la réinsertion d’espèces menacées, la lutte contre le braconnage ou contre les espèces invasives, la réduction des gaz à effet de serre qui induisent un réchauffement climatique extrêmement dommageable, la mise en place d’une agriculture biologique et durable, ou encore une gestion innovante des infrastructures et des centres urbains. Les 20 objectifs d’Aichi, mis en place en 2010 à Nagoya (Japon), avaient pour but de mener des actions concrètes dans ces domaines mais le récent rapport des Nations Unies (disponible plus bas) montre qu’aucun n’a été atteint. La COP15 de Kunming devra donc étudier cet échec et réformer en profondeur les moyens d’actions et la capacité des États à participer à la protection de la biodiversité.

Le Congrès mondial de la nature doit en outre avoir lieu à Marseille du 3 au 11 septembre 2021 et préparer la COP15 de Kunming. Orchestré par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), il rassemble tous les 4 ans des milliers de représentants de gouvernements, d’agences publiques, d’ONG, des collectivités locales, de la sphère scientifique et des entreprises dans le but d’identifier et d’échanger sur les questions relatives à la biodiversité mondiale. En 2021, 20 000 personnes sont attendues dont 1300 organisations membres de l’UICN de plus de 160 pays. Des décisions fortes sont attendues face au déclin alarmant de la biodiversité et ce dans 8 domaines principaux : les espèces menacées, les écosystèmes, les aires protégées, les solutions fondées sur la nature pour lutter contre le changement climatique, la biodiversité en outre-mer, la déforestation, l’artificialisation des sols et les alternatives aux pesticides.

Elle est un événement majeur avant la tenue de la COP15 de Kunming.